YOUR-IMAGE-TITLE
YOUR-IMAGE-TITLE
YOUR-IMAGE-TITLE
YOUR-IMAGE-TITLE
YOUR-IMAGE-TITLE
YOUR-IMAGE-TITLE
YOUR-IMAGE-TITLE
YOUR-IMAGE-TITLE

Titaina vendeuse de Ramboutan

Publish by Parau Pare On 5/20/2013

Titaina devant son petit étal au bord de la route 

En mai , lorsque l'on traverse la verdoyante commune de Papeari ( Tahiti ) où se situe le célèbre Jardin Botanique créé par Harrison Smith , l'on peut observer au bord de la route une étonnante concentration de charmants petits étals coquets ou sobres , dont les fruits suspendus ou posés en paquets éveillent les papilles , envoûtent les automobilistes avec leur couleur rouge chatoyante comme une promesse de satisfaire nos désirs de plaisir sucré . C'est la saison des Ramboutans !

J'ai cédé à la tentation , j'ai garé ma voiture sur un petit terrain de terre juste au pied d'un arbre de Ramboutan . J'étais fascinée , 30 ans que j'habite Paea et née à Tahiti , je n'en avais jamais vu de près , un arbre à la silhouette gracile et distinguée , j'étais persuadée que ces grappes de fruits denses et lourds étaient soutenues par un tronc plus massif et trapu comme le majestueux manguier . C'est là que j'ai pris conscience , que j'ai compris que la commune de Papeari était constellée de ces arbres aux fruits rouges enivrants , j'en avais le vertige !



L'étal de Titaina est charmant et sans prétention , je lui expliquais , avec un certain embarras , que je n'avais jamais vu de Ramboutanier de près , puis , elle m'invita dans son jardin sans aucune hésitation . Sympathique et attachante Titaina , une personnalité pittoresque , elle me rappelle la voisine ou la copine d'école que nous avons tous connu , un caractère typique , original , décomplexé , dont la bonne humeur et la simplicité est communicative .

Je la suivis et on se faufila par un étroit petit sentier caché par la végétation dense , je retenais mon souffle , j'avais le sentiment de m'immerger dans un autre monde , dans l'intimité de ces petits présentoirs familiers des marchands de fruits du bord de la route .



Juste derrière la petite baraque bleue à Ramboutan , le mari de Titaina préparait silencieusement et soigneusement les paquets de fruits rouges chevelus destinés à la vente , une scène inattendue et peu commune , dans une quiétude seulement troublée par le rythme régulier de la circulation clairsemée de cette élégante commune à 40 km de Papeete . Je me sentais privilégiée d'assister à cette démonstration inopinée dissimulée  du public dans la confidence du quotidien de cette famille .



Ce petit jardin ombragé et encombré par les majestueux arbres à ramboutans de toute les espèces , était douillet , on s'y sentait bien , en sécurité dans la simplicité et le confort sommaire mais non superficiel de cette modeste famille . Ce jardin de Ramboutan abritait deux maisons en bois , sages et sans orgueil , l'une d'elle qui semblait agoniser et prête à s'écrouler apesantie par le poids des années était occupée par la grand-mère .

Titaina m'énuméra avec dynamisme les espèces de Ramboutan en pointant son doigt vers la cime des arbres , elle m'expliquait qu'avec son mari elle s'occupait de réunir et vendre les ramboutants de toute la famille de Papeari , j'en déduisait que le petit jardin magique de Titaina n'était pas unique , il y en avait un peu partout dans la jolie commune , discrets et insoupçonnés , une petite coopérative familiale gérée par la pétillante Titaina .


Elle se tempéra soudainement ,  un petit silence puis rajouta avec pudeur et un peu de honte : " tu sais moi et mon mari on ne travail pas , alors on fait les Ramboutans ! ". Je lui répondis que ce qu'elle faisait c'était du travaille et que c'était tout en son honneur , puis d'un geste , sans une parole elle ouvrit mes mains et y déposa délicatement un paquet de fruits rouges et sucrés : " c'est pour toi me dit-elle , mange ! " .

Je les quittais avec tendresse , avec la satisfaction d'avoir fait une rencontre brève mais riche en générosité , l'accueil et le sourire de Titaina et son mari confirmait l'affection que j'éprouve pour ce peuple Polynésien affable et attendrissant  .



A savoir : Le ramboutan, aussi appelé litchi chevelu, est un fruit tropical d'Asie issu de l'arbre du même nom Nephelium lappaceum. Il appartient à la même famille que les litchis, les longanes et les quenettes. Indigène de Malaisie il a été introduit à Tahiti par Harrison Smith vers 1930 . C'est un fruit très prisé à Tahiti , les polynésiens le vendent par grappes au bord des routes. Le ramboutan a une saveur sucrée et parfumée ou acidulée, selon les variétés. Il contient plusieurs substances nutritives telles que du glucose, des minéraux et de la vitamine C. Il est consommé frais, en cocktail de fruit ou en confiture.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
-